L’orchestre et ses directeurs musicaux

Étienne Ferrer

Étienne Ferrer commence ses études musicales en violoncelle avec Catherine Sansen au CRD de la Roche-sur-Yon, puis au CRR de Poitiers avec Marc Benyahia Kouider, où il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales. Il y suit également des cours de musique de chambre, d’écriture, d’analyse, de composition et d’arrangement.

Ayant toujours eu une attirance pour la direction d’orchestre, il intègre les classes de direction d’orchestre de Miguel Etchegoncelay et de Theodor Guschlbauer au Conservatoire de Strasbourg, où il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales. Il suit en parallèle des études de musicologie à l’Université de Strasbourg.

Sa passion pour le lyrique l’entraîne à créer l’Ensemble Lirico Spinto avec lequel il dirige plusieurs opéras en version scénique, regroupant des artistes issus de l’Opéra National du Rhin, de l’Académie de Musique de la Haute Ecole des Arts du Rhin, et de l’Université de Strasbourg. Il crée avec cet ensemble une production de Cavalleria Rusticana de Pietro Mascagni en 2016 et de Don Quichotte de Jules Massenet en 2017.

Très rapidement engagé dans le répertoire de l’opérette qu’il affectionne particulièrement, il est, depuis 2016, le directeur musical de l’ensemble Opéra Piano. Spécialisé dans le répertoire d’Offenbach, il dirige avec cet ensemble La Boulangère a des Ecus en 2017-2018. En 2019 il dirigera leur nouvelle production de La Grande Duchesse de Gerolstein.

En 2018, il suit l’enseignement de Jacques Mercier lors d’une masterclass avec l’Orchestre National de Lorraine Pour ses nombreux projets, l’Université de Strasbourg lui accorde le statut d’Artiste Etudiant de Haut Niveau. De par son engagement dans la vie lyrique strasbourgeoise, le Cercle Richard Wagner de Strasbourg lui demande de créer un Jeune Cercle afin de rassembler et de fédérer les jeunes de la région autour de l’opéra.

Chloé Dufresne

Après des études de direction de chœur, de chant, et d’alto, Chloé Dufresne débute ses études de direction d’orchestre à l’Ecole Normale de Musique de Paris où elle obtient son diplôme supérieur de direction d’orchestre en 2015.

Pendant trois ans de 2012 à 2015, elle assiste Jean-Philippe Sarcos à la direction des chœurs et de l’orchestre de l’Académie de Musique de Paris.

Elle intègre ensuite la classe de direction de la Sibelius Academy d’Helsinki et se perfectionne auprès de chefs reconnus tel que Hannu Lintu, Roger Norrington, Mikko Franck, Leif Segerstam, Susanna Malkki, Jukka-Pekka Saraste, Matthias Pintscher, Johannes Schlaefli, David Zinman.

En Finlande, elle a également l’opportunité de diriger le Finnish Radio Symphony Orchestra, le Helsinki City Orchestra-HKO, le Joensuu City Orchestra et le Pori Sinfonietta.

Chloé Dufresne poursuit actuellement sa formation en Master 1 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans le cadre du programme Erasmus.

Durant la saison 2017-2018, elle a travaillé avec l’opéra de Rouen en tant que chef de chœur de la production de Médée de Cherubini (chœur de l’opéra de Rouen et Chœur Accentus). En juin, elle était chef assistante de La Fille du Régiment aux Folies d’O avec l’orchestre de Montpellier. En août, elle était invitée en Suède à diriger le Royal Stockholm Philharmonic pour la préparation de leur tournée au Japon, dirigée par Sakari Oramo.

Pendant la saison 2018-2019, elle concourra parmi 20 jeunes chefs dans la compétition « Donatella Flick LSO Conducting Competition » à Londres.

Chloé Dufresne est lauréate de la Fondation pour la Vocation de Marcel Bleustein-Blanchet (promotion 2016-Fabrice Luchini).

Lien vers le site de Chloé Dufresne

Mehdi Lougraïda

Né en 1985, Mehdi Lougraïda, d’origine franco-marocaine, se passionne dès son plus jeune âge pour l’univers musical. Il fait ses débuts à l’école de musique d’Irigny où il suit des cours d’enseignement musical selon la méthode Willems sous l’égide de Nicole Corti. A 14 ans, il entre au Conservatoire National de Région de Lyon en flûte traversière dans la classe de Michel Lavignolle, ainsi qu’en classes d’analyse, d’écriture et de musique de chambre. Il obtient en 2009 son Diplôme d’Etudes Musicales en flûte traversière et rentre au conservatoire de Rueil-Malmaison dans la classe de Pascale Feuvrier en perfectionnement. Il participe à de nombreuses master classes avec Julien Beaudiment, Pascale Feuvrier, Benoît Fromanger. En 2009, il est nommé flûtiste à l’Orchestre des Sapeurs-Pompiers de Paris.

En septembre 2006, il est admis à l’Ecole Normale de Musique de Paris en direction d’orchestre où il travaille avec Dominique Rouits et l’Orchestre de l’Opéra de Massy. Il obtient le Premier Prix, à l’unanimité, du Diplôme Supérieur de Direction d’Orchestre en juin 2008. Il remporte le prix de direction d’orchestre lors du 17e concours international de « Symphonic Band » à Ostrava en République Tchèque en juin 2015. Actuellement, il poursuit un Master de direction d’orchestre au Conservatoire Royal de Bruxelles.

Il étudie la direction d’orchestre auprès de grands chefs comme Wolfgang Doerner, David Reiland, Leonid Grin, Paul Magie, Matthias Pintscher, Heinz Holliger et Peter Eötvös.

Il étudie également à la Fondation Peter Eötvös à Budapest en Hongrie pour travailler sur la musique contemporaine. Il collabore avec les compositeurs comme Helmut Lachenmann et György Kurtag.

En 2017, il est admis à la prestigieuse Académie de jeunes chefs d’orchestre du Festival de Lucerne en Suisse. Il collabore avec des compositeurs en résidence sur le répertoire contemporain en dirigeant plusieurs créations avec l’Ensemble of Lucerne Festival Alumni.

Il a dirigé également l’Orchestre Régional PACA de Cannes, le Danubia Orchestra de Budapest, le Järvi Academy Symphony Orchestra, le Gelderland Concert Choir et le South Netherlands Concert Choir, l’Orchestre de Chambre du Luxembourg, l’Orchestre du Conservatoire Royal de Bruxelles et l’Orchestre de l’Opéra de Massy.

Depuis janvier 2011, il est chef adjoint de l’Orchestre de la Musique des Sapeurs-Pompiers de Paris. Il est directeur musical de l’Orchestre Symphonique inter-Universitaire de Paris depuis septembre 2015 et du nouvel ensemble Cobalt, ensemble à géométrie variable spécialisé dans la musique contemporaine. Il est chef assistant de l’Ensemble Intercontemporain pour la saison 2017-2018.

En 2018, il dirige les contes d’Hoffmann à l’opéra de Clermont-Ferrand, Massy et Perpignan avec le chœur et orchestre de la production de l’Opéra Eclaté, puis au festival de Saint-Céré en août 2018.

Évelyne Aïello

Après avoir obtenu une licence de concert à l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe de Pierre Dervaux, Evelyne Aïello entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle remporte un premier prix de Direction d’orchestre, classe de J.-S. Béreau et un premier prix d’Analyse, classe de Claude Ballif. La même année, elle est nommée lauréate de la Fondation Yehudi Menuhin.

Elle complète ensuite sa formation auprès de grands maîtres à l’étranger, tels Franco Ferrara à l’Académie Chigiana de Sienne en Italie, et Ferdinand Leitner à l’Académie Mozarteum de Salzbourg, où elle obtient le Prix International de l’O.R.F. (Radio Télévision Autrichienne). Elle aborde un vaste répertoire symphonique avec des formations nationales et internationales.

En France : Orchestre national d’Ile de France, Orchestre des Pays de Loire, Orchestre de la Garde Républicaine, Orchestre Philharmonique de Nancy Lorraine, Orchestre de Lille, Orchestre Cannes Provence Côte d’Azur, Orchestre de région Avignon Provence, Orchestre régional d’Auvergne, Orchestre de chambre de Toulouse, nombreux orchestres de jeunes musiciens…

À l’étranger : Orchestre Philharmonique du Qatar, Orchestre Symphonique de l’U.M.D. (USA), Orchestres des T.V. Hongroises et Roumaines, Orchestre Philharmonique de Sofia, le New Orchestra de Boston, l’Orchestre Philharmonique de Raanana (Israël)…

Elle affectionne également le répertoire de ballets (Roméo et Juliette de Prokofiev avec les ballets de l’opéra de Paris, La fille mal gardée…) et l’univers lyrique (Werther, Othello, Contes d’Hoffman, Don Pasquale, La Flûte Enchantée…). Evelyne Aïello a effectué plusieurs enregistrements discographiques (œuvres de Marcel Landowski en 1996 chez Chamade), Chants sacrés maronites (Notre Dame University Press), radiophoniques et télévisuels.

Elle a reçu de nombreuses distinctions : Médaille Maurice Ravel du Ministère de la Culture, Citoyenne d’honneur des villes de Saint-Paul de Vence et de Clermont-Ferrand.

François-Xavier Bilger

Après de brillantes études générales et musicales, François-Xavier Bilger se tourne vers la direction d’orchestre. Ses maîtres seront Jean-Sébastien Béreau, Manuel Rosenthal, Franco Ferrara et Jean Martinon.

Directeur associé de l’Orchestre des Pays de Loire de 1978 à 1990, il quitte ces fonctions pour prendre la tête de l’Orchestre lyrique de Région Avignon-Provence dont il est le Directeur Artistique et Chef permanent jusqu’en décembre 2004. De janvier 2004 à décembre 2008 il a animé également une classe de direction d’orchestre, comportant notamment un cycle de perfectionnement, au Conservatoire National de Région de Reims.

Toujours attaché à cultiver l’ouverture la plus large, il partage de façon constante son activité entre les répertoires lyriques, symphoniques et de musique de chambre, réservant une part importante à la création contemporaine.

Invité de nombreux orchestres français (Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre Philharmonique de Marseille, Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy, Orchestre du Capitole de Toulouse, Orchestre Régional de Bretagne, Orchestre Régional de Montpellier, Orchestre National de Lyon, Orchestre d’Auvergne, Orchestre National d’Ile de France…) il mène aussi une carrière internationale qui le conduit au pupitre d’orchestres étrangers de renom (Orchestre National de Caracas, Orchestre National du Mexique, Orchestre Symphonique de Moscou, Orchestre de la Radio Télévision Slovène, Orchestre d’Uppsala, Orchestre de la Radio de Bucarest, Orchestre du Südwestfunk, Orchestre de Palma de Majorque, Orchestres de Bari et San Remo…)

Accueilli dans les grandes salles parisiennes, il est aussi l’invité de festivals prestigieux : Radio France Montpellier, Antibes, l’Epau, Ankara, Istambul, Torre del Lago, Lacoste… François-Xavier Bilger est Chevalier des Arts et des Lettres.

Discographie :

– Ravel : Ma Mère L’Oye. Poulenc : L’Histoire de Babar. Orchestre Philharmonique des Pays de Loire. Juliette de Marigny, récitante. Collection « Les Cassettes de Radio France ».
– Costin Mireanu « Mémoire d’Oubli », avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Editions Salabert.
– « La Trompette Française », avec Eric Aubier et l’Orchestre Régional de Bretagne. (Diapason d’or). Chez Pierre Verany
– « Le Chant de la Contrebasse », avec Daniel Marillier (soliste de l’Orchestre de l’Opéra de Paris) et l’Orchestre d’Auvergne. Chez BNL.
– Quatre concertos de Mozart (Pour violon, flûte, clarinette et cor) avec l’Orchestre Lyrique de Région Avignon-Provence) Publication portée par le Palais des Papes à Avignon et avec le concours de Radio-France.

Javier González Novales

Après une formation de pianiste auprès de Maria Curcio, Germaine Mounier, Dominique Merlet, Andras Schiff et Claude Helffer, récompensée par une licence de concert à l’Ecole Normale Alfred Cortot, un Premier Prix de Virtuosité et Prix spécial George Flipinetti au Conservatoire Supérieur de Genève, le Premier Prix au Concours « Frechilla-Zuloaga » de Valladolid, le Deuxième Prix du Concours National d’Albacete ainsi que le Prix du Public au Concours International de Piano Pilar Bayona, Javier González Novales se consacre à la direction d’orchestre et se forme auprès de Philippe Nahon, Jean-Sébastien Béreau et François-Xavier Bilger.

Après un Premier Prix à l’unanimité avec les félicitations du jury au CRR de Dijon et un Prix de perfectionnement au CRR de Reims, il suit un Master spécialisé de direction d’orchestre au Conservatoire Supérieur de Musique de Genève dans la classe de Laurent Gay. Années durant lesquelles il participe à des masterclass avec Jesus Lopez Cobos.

Lauréat du concours de jeunes chefs, organisé par l’Orchestre National d’Ile de France, il dirige cet orchestre en 2008 pour un projet autour d’oeuvres de Alexandros Markeas, Lucian Cristofor Tugui, Jean-François Alexandre et Suzanne Giraud. Invité par l’ensemble Instant donné, il crée avec les solites de l’Ensemble intercontemporain, Frédéric Stochl et Frédérique Cambreling, l’oeuvre de Frédéric Pattar, Soleil-Filaments au Festival Grame de Lyon.

Après avoir été responsable musical de l’Orchestre Universitaire In’Extempo de Reims, Javier Gonzalez Novales est choisi en 2007, par voie de concours, par l’orchestre Interuniversitaire de Paris pour devenir son directeur musical.

Son activité de concert, en tant que pianiste – duettiste avec la pianiste Alexia Guiomar – ou de chef, l’amène à se produire en Suisse (festival Archipel), Espagne (Auditorium de Saragosse, Festival Ibérico de Badajoz), Festival de piano en Saintonge, salle Cortot, Auditorium Saint- Germain, Phénix de Valenciennes, Festival Steingraeber à Bayreuth, etc. Il participe également à des émissions pour France Musique auprès du compositeur Gérard Pesson dont il crée les Vexierbilder II pour les ballets de Monte Carlo.

Il est actuellement directeur du Conservatoire de Musique de Vitry-sur-Seine où il est responsable de la classe d’orchestre et co-fondateur du « Festival Claude Helffer ».

Boris de Vinogradow

Boris de Vinogradow (1929-2008) commence la direction d’orchestre avec Eugène Bigot. Il obtient au CNSM de Paris les premiers prix de musicologie et de percussion.

Il est jusqu’en 1973 chef d’orchestre titulaire de l’Orchestre de l’Opéra. Il a dirigé de nombreux orchestres tels que l’Orchestre National de Radio-France, l’Orchestre de Chambre de l’O.R.T.F., les Orchestres Régionaux de Mulhouse et de Nice, le New Symphony Orchestra…

Boris de Vinogradow est intéressé par le rapport son/images/geste simultanés, et a travaillé en étroite collaboration avec cinéastes, comédiens, metteurs en scène et chorégraphes.

Il a été chef titulaire de l’Orchestre des Universités de Paris-Jussieu de décembre 1987 à juin 2007.